La Micro Sieste: Une Pratique Ingénieuse!

La micro sieste est terminée. Je me réveille, il est 17 heures 24 minutes. Je retire mes boules quies et reviens à la réalité. Elisa lit un livre et me dit:

En écoutant ta respiration, tu as dû partir très loin…

Quoi de mieux que de sortir d’un petit roupillon de 20 minutes pour ensuite écrire sur la micro sieste?

Cela fait 4 ans que je pratique ces moments de repos, ces moments où je pars rejoindre quelques minutes Morphée. Avec plus de rigueur durant certaines périodes. La micro sieste, c’est un moment de repos décidé. À l’inverse de votre grand-père qui verse devant sa télévision ou son livre. C’est un moment où l’on va recharger ses batteries en cours de route plutôt que d’attendre d’être dans le rouge à la fin de la journée. Ce petit roupillon quotidien fait partie de mon organisation et il est rare que je m’en passe.

Bienvenue dans le monde de la micro sieste.

La microsieste est une forme de sommeil polyphasique.

Pourquoi micro? Pour sa durée ocillant entre 5 et 25 minutes. Passé les 30 minutes, Morphée vous laissera moins facilement revenir à vos occupations et la sieste serait désavantageuse.

Les affiches vantant les mérites du repos flash ont fleuri au bord des routes suisses les dernières années. Car beaucoup d’accidents sur la route seraient liés aux somnolences des automobilistes. À ce propos, The National Transportation Safety Board (Le Conseil national de la sécurité des transports des U.S.A) attribue plus de 100’000 accidents d’autoroute par année, causant 71’000 blessés et 1’500 mots.

La micro sieste ingénieuse

Au Japon, dans certaines entreprises, la micro sieste (ou sieste flash/ power nap) est également favorisée voir obligatoire, car elle augmente la productivité, stimule la créativité, apaise le stress, et diminue les risques liés à une faute d’inattention.

Une étude réalisée en mai 2015 à l’université d’Oxford met en avant un fait intéressant: une sieste permettrait d’augmenter la productivité de 30%. La NASA n’est pas en reste puisque depuis le milieu des années 90, leurs pilotes effectuent des siestes et augmentent ainsi leur état d’alerte et leur performance.

Par étonnant que les entreprises et états s’intéressent aux avantages  de ces « power nap » 😉

Dans les grandes métropoles, des salons de la sieste proposent à qui le souhaite, une bulle permettant de se reposer entre 5 et 30 minutes, moyennant une petite somme.

Mais comment en suis-je venu à faire la sieste?

La sieste, j’ai commencé à la pratiquer lorsque j’avais 24 ans. Je travaillais à 100% la journée et mes soirées étaient consacrées à l’étude d’un brevet fédéral. Je ne supportais plus les somnolences au volant et mes coups de fatigues après le repas de midi.

Le déclic est arrivé lorsqu’un après-midi, je me suis endormi en volant de mon véhicule, sur l’autoroute, dans un tunnel.

Mon véhicule est allé toucher le trottoir intérieur du tunnel et ma brusquement réveillé. Mon véhicule est rapidement revenu sur la voie de droite du tunnel et j’ai failli me renverser. Heureusement aucune voiture n’était à côté de moi. Après ce coup de « chaud » je peux vous dire que l’adrénaline m’a tenu éveillé jusqu’à la fin de mon trajet.

Cette expérience m’a poussé à trouver une solution à mes somnolences, mes pertes de concentration et les risques que je prenais tous les jours.

Je ne souhaitais pas m’abreuver à longueur de journée d’excitants me permettant de tenir, car les effets négatifs sur la santé ne sont pas attirants.

Je me suis donc intéressé au sommeil et plus précisément au sommeil polyphasique et à la sieste.

J’ai donc testé différentes durées de siestes, à différents moments de la journée. Il m’arrivait de me lever à 3 heures de matin, de faire ma première sieste à 7 heures, avant d’aller au travail. Puis la deuxième vers 12 heures et la dernière vers 19 heures.

J’ai aussi découvert certains inconvénients liés à cette pratique. Mais d’une manière générale, les recherches scientifiques sont unanimes: la sieste est bonne pour la santé, et ce n’est pas un hasard que beaucoup de population latine la pratique. Mais également des personnes célèbrent comme: Isaac Newton, Archimède, Obama, Winston Churchill et Angela Merkel. Salvador Dali n’y était pas insensible non plus.

Vous n’avez jamais fait de sieste et vous vous demandez si vous en êtes capable?

J’ai longtemps été de ceux qui ne dorment jamais en dehors des heures de nuit.

Au début, il m’était impossible de fermer les yeux lors de ces moments de repos, mais après 4 jours j’étais capable de me reposer – de dormir – et après 3 semaines, je n’avais plus besoin de mettre de réveil pour revenir à la réalité. Sauf par sécurité.

Il m’est même arrivé de rêver durant mes courtes siestes.

Donc la sieste s’apprend et plutôt rapidement. Une fois acquis, il est difficile de revenir en arrière. C’est-à-dire à une vie sans ces petits roupillons bien placés dans la journée. Ces roupillons qui vous permettent de renaître ou de recommencer votre deuxième partie de journée avec une source d’énergie importante.

Si vous voulez apprendre à faire des micro siestes au travail, dans la voiture, et même dans une boite de nuit, je vous en parle en détail derrière ici. Car il y a des astuces qui vous permettront de parvenir plus rapidement à des siestes de qualité.

Merci pour votre attention.

Julien

Pour aller plus loin

Découvrez les 13 bienfaits de la Sieste au Quotidien

Sources sur internet

https://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/cfes/sante/sieste.php#r1

https://www.letemps.ch/lifestyle/2016/01/29/prendrez-bien-une-petite-sieste

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=bienfaits-sieste

 

Livre

Take a Nap! Change your Life.  de Sara C.Mednick

Secouez votre réseau (ou au moins quelques de vos amis intelligents)