Mon premier livre écrit en 8462 minutes

En général, lorsque l’on s’intéresse à l’organisation, il y a plusieurs raisons:

0. Gagner en sérénité. Avoir l’impression de contrôler sa vie. Réduire son stress.

1. Continuer d’atteindre les résultats actuels en y investissant moins de ressources (temps / énergie / argent)

2. Atteindre de plus gros résultats en faisant plus.

3. Atteindre de plus gros résultats (quantitatif, qualitatif) en faisant moins.

Si vous avez sélectionné le choix N°2, vous pourrez peut-être passer au choix N°3 en vous posant la question suivante:

«  Comment atteindre le résultat espéré en composant avec la contrainte XYZ (remplacez par le nom de votre contrainte, par exemple 3 heures par semaine, 1000.-, pas de réseau, etc.) »

PLUTÔT que

«Est-ce possible d’atteindre le résultat espéré avec la contrainte XYZ?»

Vu que notre cerveau est une grosse feignasse qui cherche la facilité (souvenez-vous de votre rebelle), la tendance est de se dire « non ce n’est pas possible, faisons autre chose»).

Prendre le réflexe de se demander comment faire avec cette contrainte est très intéressant.

Maintenant, une excuse que je lis souvent est: je n’ai pas assez de temps pour me plonger dans le travail pour réaliser quelque chose de bien.

Certes, certaines personnes (comme Freud) ont besoin de s’isoler plus ou moins longtemps pour créer. Mais on a pas tous le temps et l’argent pour y parvenir (vous ne voulez pas retourner chez papa maman?)

Donc il nous reste uniquement la possibilité de trouver du temps dans un quotidien surchargé pour y parvenir.

Mon premier livre a été écrit en 8462 minutes (réparties sur 141 jours).

Le chiffre n’est pas tant important en soi. Ce que je trouve plus intéressant est la répartition sur les journées et le tracking du temps. Celui-ci me permettait, grâce à ce système, de savoir si je travaillais assez pour atteindre mon objectif.

Mon poste de travail pour la rédaction quotidienne.

Ce qui fait à peine plus d’une heure par jour. Comment y suis-je parvenu?

1. En acceptant de ne pas rédiger le livre qui allait révolutionner le monde (travail sur l’égo). Mais plutôt en travaillant pour l’expérience que cela allait m’apporter. Après tout, tant que je ne verrais pas le livre dans une libraire, je ne pourrais pas me vanter d’avoir tué l’ours. Et de toute manière, la publication n’est pas de mon ressort, c’est hors de ma zone d’influence.

2. En trouvant du temps à côté d’une vie professionnelle chargée. Cela nécessite de faire des choix. Je ne citerais que les plus durs: les propositions (plus ou moins légales de mes amis), les livres que j’aimerais bien lire (mais auxquels je dois renoncer pour lire des études pas du tout intéressantes), le sport et les virées en nature.

J’y parviens, vous l’aurez deviné si vous me lisez depuis un bon moment en: commençant ma journée par écrire (j’en parlais déjà à Lyon en 2014 lors de ma conférence), en mangeant une fois par jour, en réduisant le nombre de décisions quotidiennes que je prends (habits, aliments, type d’exercice sportif, musique à écouter) et en allant au lit tôt. Vous l’aurez compris, pour se lever plus tôt, il faut aller se coucher plus tôt. Sinon il y a dette du sommeil.

Et vous risquez rapidement de ressembler à ça.

3. En me plongeant rapidement dans un état de concentration

Je me souviens avoir commencé par écrire 30 minutes par jour.
Mais ce n’était pas suffisant, souvent j’arrêtais peu après 30 minutes. Lorsque je suis passé à 60 minutes (+ deadline qui s’approche) j’ai tout d’un coup été plus productif. C’est très personnel, mais entrer dans la ZONE (du flow) nécessite un temps qui peut se compresser jusqu’à une limite de 20 minutes, je pense (quand on ne prend pas de drogues, clin d’oeil aux étudiants limites limites qui me lisent).

Il y a des gens qui ont du temps, mais qui n’arrivent pas à l’utiliser.
Soit ils se font interrompre par des stimulus externes (gamins qui pleurent, voisins qui chient (( tu as bien lu)), chatte qui miaule, les 20 groupes What’s app que tu n’oses pas quitter ou mettre sous silence par peur de te sentir exclu…) ou internes (ton frigo qu’appellent, des pensées qui surgissent, des douleurs qui font penser à l’ostéopathe, etc..).

Pourtant, lorsque vous utilisez ce temps à votre disposition, vous avez la possibilité d’écrire des livres, des blogues, etc.

Je ne garantis pas une qualité hors norme. Mais ce qui est intéressant avec cette démarche est la chose suivante: le fait de bosser tous les jours me permettait de comparer ce que j’écrivais avec ce que j’appliquais, échanger avec des gens, m’inspirer de ce que je vivais au travail.

Il faut maintenant que je teste la version « je m’isole plusieurs mois pour pondre ce que je considère comme un enfant mental ». Mais ce sera pour dans quelque temps, là je travaille sur un autre projet qui risque d’être assez sexy.

Tout ça pour vous dire que vous n’avez pas besoin d’avoir beaucoup de temps ininterrompu pour faire des choses importantes. Ce ne sont souvent rien d’autre que des excuses.

Prenez l’exemple de mon allemand que j’ai étudié des années en vain. Mon cerveau n’est pas fait pour cette langue, mais néanmoins pour réussir à faire une présentation sur le Kosovo (début 2015) en allemand, j’ai utilisé une technique pas terrible, mais qui a fonctionné: les cartes de vocabulaires regroupées par thématique (cela me permettait de visualiser un environnement et ainsi un peu mieux m’en souvenir).

Je profitais de déplacement dans le métro (les temps morts) pour revoir le vocabulaire sur des cartes en papier (pas via des applications, car le support est par défaut distrayant).

Connu comme le monde, mais qui applique cette technique? Presque personne, car c’est ennuyeux.

Mais en attendant l’apprentissage instantané en cours de développement par les fous furieux de chez Google, vous n’allez pas y couper.

L’ennui j’en parle aussi dans mon bouquin comme quelque chose d’important. Vous aurez de la peine à vous plonger dans le flow si en dehors des moments de concentration vous êtes esclave de votre smartphone au point de le sortir lorsque vous vous trouvez seul à une table de restaurant… (oui c’est de toi que je parle).

Plutôt que de créer des périodes dédiées à la concentration, vous devriez envisager l’inverse: créer des périodes dédiés à la distraction. C’est ce que préconise Cal Newport. 

C’est ce que j’avais mis en place avec la warrior infodiet, mais c’est temps je retourne dans de vieux travers. Les ingénieurs nous auront à l’usure.

Si vous n’avez pas 1 heure de temps pour vous par jour, alors lisez cet article. !
Il y a plein de moyens d’arriver à trouver du temps, même dans un quotidien surchargé.

Merci pour votre attention.

Julien

PS Combien de temps libre avez-vous pour vous chaque jour? 

Secouez votre réseau (ou au moins quelques de vos amis intelligents)
il y a quelques mois

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous

Marine - il y a quelques mois

Salut ,

Félicitations pour ton livre, c’est super !
Maintenant, plus qu’à attendre la publication 🙂 (pour nous, pour toi encore pas mal de travail j’imagine)

Je suis de plus en plus dans l’optique 3 (Atteindre de plus gros résultats (quantitatif, qualitatif) en faisant moins.), basculant avec le 1 (Continuer d’atteindre les résultats actuels en y investissant moins de ressources (temps / énergie / argent)).
Pour certaines choses, cela peut demander beaucoup de temps/investissement (en tout genre) pour parvenir au but recherché.

« Prendre le réflexe de se demander comment faire avec cette contrainte est très intéressant. »
C’est clair que dès qu’on a un « problème » et qu’on prend comme angle « comment je pourrai… » tout de suite ça aide plus à trouver une ou plusieurs solutions potentielles.
Certes, ça ne veut pas dire que ce sera parfait, mais si on attend la « situation idéale » pour faire quoi que ce soit… ben on ne fait rien (ou presque) !

De toute façon, nous devons faire avec ce que nous avons, ou se creuser les méninges pour changer la situation si elle ne nous convient vraiment pas.

Je ne saurai dire combien j’ai de temps libre, c’est très variable, assez fracturé.
Et tout dépend de ce que l’on entend par là, je pense que chacun pourrait en avoir sa définition ^^.
En tous les cas, il est clair que certaines activités sont grandement favorisées par la possibilité de travailler sur un temps long (1h et +) alors que pour d’autres, moins. En tous les cas souvent, c’est plus compliqué, cela demande des arbitrages, et c’est faisable.

« Je ne garantis pas une qualité hors norme. »

Tellement important à préciser.
« Faire » pas parfait, c’est très souvent mieux que « pas faire » parfait dans sa tête.

@+
Marine a publié récemment: Il faut… non, il ne faut pas !My Profile

Répondre
Julien Leader Blogueur - il y a quelques mois

Salut

Ouai je pense qu’il y a encore pas mal de boulot. Avec la création d’un nouveau site + création de l’agenda bloc V2, l’été sera chargé.
C’est marrant des fois je me demande si je ne devrais pas m’arrêter, manger une année au mac do, me prendre en photo, me remettre au sport, et vendre une formation…

J’ai l’impression que certains domaines sont vraiment plus durs à atteindre que d’autres. C’est du job!

À bientôt.

J.

PS J’espère que ton site va bien…

Répondre
Marine - il y a quelques mois

Salut 🙂

ok pour ton livre, et puis c’est sûr que si tu as de gros trucs en chantier à côté, tu risques pas de t’ennuyer (or c’est bien de temps à autre).
le nouveau site c’est une refonte de celui-ci ou un autre, sur un autre sujet ?

“C’est marrant des fois je me demande si je ne devrais pas m’arrêter, manger une année au mac do, me prendre en photo, me remettre au sport, et vendre une formation…”

hum, ça ne recouvre pas les mêmes choses.
pourquoi manger une année au macdo ? si tu ressens du manques à ce niveau (et que tu n’as pas d’allergie ou autre cela va sans dire sur ce type de produit), pourquoi pas t’autoriser à manger comme tu le souhaites (ex : mcdo) un jour par semaine ou une fois par mois ?
pour ce qui est du sport, je pensais que tu en faisais toutes les semaines, pas que tu avais arrêté, peut-être que tu peux en recaser un peu. Et “vendre une formation” bah si t’as une super idée/concept pour aider les gens, c’est cool 🙂

“J’ai l’impression que certains domaines sont vraiment plus durs à atteindre que d’autres. C’est du job!”

Plus difficiles ou exigent plus de temps/investissement/dépassement de soi ?
On ne peut avoir la certitude d’obtenir le résultat que l’on souhaite, plus cela demande de l’investissement (à plusieurs niveaux) et plus cela peut paraitre difficile en effet, d’où l’importance cruciale d’apprécier le chemin 🙂

Côté site, c’est plat ^^ et toi ? j’ai vu que tu as modifié le petit panneau à droite 🙂

Bonne fin de semaine 😉
Marine a publié récemment: Le bonheur, une quête censée ?My Profile

Répondre
Julien Leader Blogueur - il y a quelques mois

Salut !

Le nouveau site c’est une refonte de celui-ci ou un autre, sur un autre sujet ?

Ce sera un truc plus organisé 😉 Et un peu plus pro, car j’ai envie de pouvoir en parler lorsque je vais rencontre des directeurs / managers. Je le faisais aussi avec L&B mais je n’arrivais pas à structurer le contenu comme je le souhaitais. C’est notamment dû à mon manque de stratégie initiale. Je l’ai longtemps payé et j’ai essayé de l’amener là où je souhaitais (début 2016), mais non.

Parfois repartir est la meilleure chose à faire… (et L&B reviendra ce qu’il a été, un blog perso avec des sujets larges liés au leadership^^).

“C’est marrant des fois je me demande si je ne devrais pas m’arrêter, manger une année au mac do, me prendre en photo, me remettre au sport, et vendre une formation…”

Non en fait ce que je voulais dire, c’est que les gens se penchent sur des sujets plus facile / court terme (genre maigrir en 3 mois) plutôt que de bosser long terme. Mais je pense qu’il y a aussi plus de concurrence sur certaines thématiques 😉

pour ce qui est du sport, je pensais que tu en faisais toutes les semaines -> C’est fait 🙂 J’ai bien repris!

On ne peut avoir la certitude d’obtenir le résultat que l’on souhaite, plus cela demande de l’investissement (à plusieurs niveaux) et plus cela peut paraitre difficile en effet, d’où l’importance cruciale d’apprécier le chemin -> Grave 🙂 Mais parfois c’est les montagnes russes 😀 En ce moment j’évite de penser trop au chemin, mais uniquement à la prochaine étape (car il y a bcp… quand tu sais le travail derrière un site, tu sais ce que c’est… j’envie parfois ceux qui se lancent la fleur au fusil)

Côté site, c’est plat ^^ et toi ? j’ai vu que tu as modifié le petit panneau à droite -> pour moi c’est assez calme, mais je reprends l’écriture sur L&B + réponse aux commentaires.

Bon début de semaine!

J.

Répondre
Marine - il y a quelques mois

Salut

Ok je comprends ton envie de présenter quelque chose offrant un aspect plus pro 😉

« Non en fait ce que je voulais dire, c’est que les gens se penchent sur des sujets plus facile / court terme (genre maigrir en 3 mois) plutôt que de bosser long terme. »

C’est clair ! On nous y pousse beaucoup, c’est comme ça aussi qu’on a l’attention des gens, en les rendant accros à l’immédiateté et donc aux résultats rapides…

Cool pour la reprise du sport !

Quand on dit apprécier le chemin, ça passe par apprécier les étapes, pas forcément penser tout le temps à tout le chemin qu’il reste à parcourir.
Personnellement, j’aime bien avoir une vision globale même si floue, ensuite j’avance en me concentrant une étape après l’autre mais du coup en avançant, il faut aussi que j’ai une vision bien plus claire quand je dois passer à l’étape suivante.

Je pense que c’est bonne chose de ne pas être trop naïf sur ce qu’un nouveau truc va demander comme « investissement » mais aussi que c’est bien de ne pas trop savoir non plus sinon pour plein de choses, on aurait plus tendance à abandonner…

En tous les cas, je te souhaite un succès au moins aussi bon qu’avec L&B pour ton futur site 🙂 (j’espère que tu en parleras ici quand il sera dispo)

Bonne fin de semaine !
Marine a publié récemment: Le truc (contre-intuitif) qui diminue votre estimeMy Profile

Répondre
Julien Leader Blogueur - il y a quelques mois

Oui j’en parlerais même beaucoup ici quand il sera dispo , je ne vais pas m’en priver.
C’est dingue comme le court terme fait fureur. Quand je regarde autour de moi, ceux qui réussissent, cela se compte en année.
C’est assez rare les réussites éclaires.

Merci pour tes retours constants, ça me fait plaisir 🙂

À bientôt!

Julien

Répondre
Marine - il y a quelques mois

Salut ,

cool pour ton nouveau site !

“C’est dingue comme le court terme fait fureur. Quand je regarde autour de moi, ceux qui réussissent, cela se compte en année.”
Clair. Par contre le paradoxe, c’est que les gens ont l’impression que la réussite de beaucoup est très rapide, parce que souvent c’est juste “en fin” du truc que tu vois les gros résultats. Ou alors t’as pas vu la personne pendant un moment et tu vois le changement et tu penses direct que ça a été rapide (et facile pour lui).

“C’est assez rare les réussites éclaires. ”
Encore plus celles qui durent 😉

“Merci pour tes retours constants, ça me fait plaisir ”
Avec plaisir, et merci à toi de continuer à offrir du bon contenu qui sort du formatage qu’on peut lire par ailleurs.

Excellente fin de semaine !
Marine a publié récemment: Avez-vous envie ou besoin ? Le vrai problèmeMy Profile

Répondre
Julien Leader Blogueur - il y a quelques semaines

Cela me fait penser à un combattant suisse qui en se moment cartonne. Volkan Oezdemir. Et ça fait des années qu’il s’entraîne mais c’est vraiment les derniers mois (grâce à une grosse opportunité) qu’il a réussi à percer et à présent tout le monde l’applaudi.

Ouai les réussites éclaires qui durent c’est assez rare.

Si tu aimes le contenu qui sort du formatage alawikipedia alors attends de voir le site…

Huhuhu 😀

Répondre
Marine - il y a quelques semaines

Salut

Bon exemple pour le suisse !

C’est ce qui peut être difficile parfois : on fait plein d’efforts, pendant « longtemps », on a l’impression que ça marche pas, qu’on n’a pas de bol.

Est-ce que c’est vraiment ça ou faut-il modifier des paramètres ou continuer parce ça demande simplement + de temps ? Pas forcément évident à évaluer.
D’où l’intérêt que les « gros » projets ne reposent pas uniquement sur la motivation…

Teasing du nouveau site, yes, encore plus hâte de voir ce que ça va donner !
(tu avances bien d’ailleurs ?)

Ciao 🙂
Marine a publié récemment: Une journée pour être heureuxMy Profile

Répondre
Laissez une réponse

CommentLuv badge


Pour répondre à un commentateur, utilisez le sigle: @ + nom de l'auteur