Comment profiter des temps morts?

Utiliser les morts pour gérer son temps


En moyenne, les lecteurs mettent 4 minutes pour lire cet article.

---

Choquez? Curieux? On va apprendre à gérer son temps. Spécialement les temps morts. J’ai utilisé ce titre pour mettre en exemple ce que j’explique ici

Je vis dans un lieu moins stable qu’en Suisse. Officiellement, je travaille 6 jours sur 7. Mais le dimanche, nous (l’équipe) pouvons être appelés rapidement.

Il y a quelques semaines, je souhaitais travailler sur quelques points bien particuliers. Mais je fais face à un problème: l’incertitude. L’incertitude du déroulement horaire. Le QUOI/ QUAND/ QUI ne sont jamais certains.

Vraiment? Il doit y avoir un moyen de gérer la situation…

Gérer son temps d’une manière un peu différente?

Gestion du temps

Pour parvenir à mes objectifs et avoir une impression de contrôle sur mon environnement, j’ai dû m’adapter rapidement.

C’est quoi cette notion de contrôle?

En simplifiant la théorie de monsieur Lafay sur la motivation, plus la sensation de contrôler votre environnement est grande, plus votre motivation peut durer et s’amplifier.

Dans un environnement où la flexibilité est impérative, et les temps morts fréquents, voici ce que j’ai mis en place pour être efficace, conserver ma motivation et mon autodiscipline.

1) Je déconnecte mon smartphone

C’est du temps passif, ou je regarde des événements sur lesquels je n’ai aucune influence. Aucun sentiment de contrôle. La passivité vous permet de vous reposer, mais pensez à créer dans ce monde. Partagez votre savoir. Partagez votre mentalité.

Lorsque je connecte mon smartphone, je me pose la question pourquoi.
Évidemment, les jours OFF, je m’en moque. Évidemment, lorsque j’ai beaucoup de temps, je fais moins attention. Je le rappelle, [highlight]je ne suis pas un extrémiste qui comble tous mes temps morts[/highlight] (bien que ces jours c’est un peu le cas, j’aime bien faire quelque chose, d’intelligent si possible)

2) Je définis des tâches portatives

Similaires aux routines portatives, les tâches portatives vous permettent de travailler n’importe où. Ces tâches sont en lien direct avec le travail qui nécessite plus de moyens moins compressibles. Idéalement, les tâches portatives vous permettent d’économiser du temps.

Une tâche portative nécessite peu ou pas de matériel et vous pouvez la faire partout. Donc, oubliez votre moto, votre PS3, etc. Vous constaterez que les tâches portatives faciles à mettre en oeuvre concernent: 1) l’amélioration de votre personne (sport, apprendre, méditation) 2)  le début des processus créatifs (plan, écriture, transmission de savoir, etc.) 3) tout ce qui à un lien avec votre environnement et qui ne nécessite pas de matériel (rencontrer des gens dans la rue).

Je peux encore simplifier en énonçant que les tâches portatives se prêtent bien à la préparation. La préparation n’est pas la partie visible de l’iceberg, mais elle représente la plus grande partie d’un travail.

Exemple de tâches portatives (pour moi en ce moment)

  1. sieste (je serai plus efficace une fois chez moi face à mon ordinateur)
  2. entraîner ma mémoire (un livre format A6 qui tient dans une poche)
  3. un cahier et un stylo (noter mes idées d’articles, mes plans d’articles, journal personnel, etc.)
  4. mon smartphone avec le programme Anki (pour bosser mon vocabulaire d’allemand, nom de différents personnages que je rencontre, etc.) merci Marine pour l’input.
  5. des idées d’exercices physiques à faire n’importe où.

Il y a des outils qui vous permettent de faire beaucoup de choses et qui prennent peu de place. Un mac book air pro (comme le mien), une corde à sauter, un calepin et un stylo. Un couteau. Une paire de baskets. Tout dépend de votre secteur d’activité.

3) Je regroupe mes activités

[highlight]Je garde en tête que le plan que je crée peut être chamboulé[/highlight] et je m’habitue petit à petit à cette idée et cette manière de vie, moi Suisse hyperordonné.

Je vais donc regrouper mes tâches hebdomadaires et essayer de réduire au maximum les pertes d’énergie inutiles (souvent pour se sentir occupé). Concrètement: j’achète une fois par semaine ma bouffe, lorsque je descends dans la salle de travail je réfléchis à ce que je dois faire durant la semaine et je regarde comment je pourrais prendre de l’avance MAINTENANT.


Gérer son temps en regroupant les tâches portatives en plusieurs domaines

  1. La géolocalisation (cela va des tiroirs dans votre bureau au voyage dans le monde que vous devez faire)
  2. La matière: qu’est-ce que je peux faire maintenant que j’ai de l’électricité? Qu’est-ce que je peux faire maintenant que j’ai une voiture à disposition? Maintenant que j’ai de l’argent? Toujours en pensant à prendre de l’avance sur la semaine.
  3. Les gens: maintenant que je suis avec LUI/ELLE, autant en profiter pour voir ce projet, parler de ça, planifier, X, etc.

Profitez des imprévus, laisser de la place au vide.

Le résultat: lorsque vos plans sont chamboulés, lorsque le train n’arrive pas, lorsque vous crevez au bord de la route, lorsque vous êtes pris en otage, lorsque votre avion ne peut pas se poser, lorsque le contexte vous fait chier, vous êtes en mesure de rester ZEN, de prendre l’avantage par rapport à votre voisin qui restera bloqué sur son FACEBOOK 3 heures, et d’augmenter le sentiment de contrôle.


En agissant ainsi,[highlight] l’imprévu n’a pas le même impact sur votre humeur[/highlight]. Ce dernier point, je l’ai écrit 4 heures après le point numéro 3. Oui, j’ai été dérangé et j’ai dû modifier mes plans. J’en ai profité pour bosser mon anglais/allemand et être disponible pour les gens que j’accompagnais.

Conclusion

La préparation nécessite peu de moyens. Apprendre, transmettre, créer, sont des activités qui nécessitent peu d’outils, au début du processus.

Suivant votre environnement, vous serez dérangé. Ces dérangements provoquent des temps morts. Mis bout à bout, ces temps morts représentent beaucoup de temps à la fin d’une journée.

Rendez vos tâches portatives en prenant avec vous de quoi prendre de l’avance.

Mais évitez de tomber dans l’extrême. Ne rien foutre fait du bien à votre corps et votre cerveau.

Découvrez d’autres techniques pour gérer son temps.

Quelles sont vos tâches portatives?

Julien Leader Blogueur 

Secouez votre réseau (ou au moins quelques de vos amis intelligents)
last year

Click Here to Leave a Comment Below

Marine - last year

Hey Julien,

Intéressant comme sujet, les temps morts !

« Je le rappelle, [highlight]je ne suis pas un extrémiste qui comble tous mes temps morts[/highlight] (bien que ces jours c’est un peu le cas, j’aime bien faire quelque chose, d’intelligent si possible) »

Combler tous ses temps morts, ça veut dire tout le temps être occupé à quelque chose de précis. J’aime bien ne pas « perdre mon temps », dans le sens, l’utiliser à bon escient, du coup je suis d’accord avec le fait de faire quelque chose d’intelligent si possible, du moins je dirai, qui nourrit et/ou apporte de la valeur.

Maintenant, je pense aussi qu’il faut du temps non prévu comme tu l’as déjà dit à plusieurs reprises, pas blindé à mort son emploi du temps. Du temps pour penser, réfléchir, se poser.

Et du temps de distraction, pour donner de l’air au cerveau, le déconnecté un peu, c’est important pour moi.

Penser en tâches portatives est intéressant. On n’a pas tous la même vie, le même cadre, certains vont avoir plus de temps morts hors de leurs « affaires » (chez eux, etc.) que d’autres. Et oui elles de prêtent bien à la préparation, d’où l’intérêt d’avoir de quoi noter le plus souvent possible sur soi pour coucher ses idées, etc. sur papier, comme je ne sais pas au hasard un mini classeur organiseur 😉

La tâche portative par excellence, c’est l’observation, la réflexion pour ma part. Quand j’ai rdv quelque part, si je sais qu’il y a des risques que j’attende, j’essaye de penser à amener ma liseuse qd je me dis qu’il y aura peu d’interactions possibles avec d’autres. Dans d’autres cas, je sais que je risque d’attendre, mais j’emmène rien si y’a des personnes avec qui j’ai une chance d’interagir. Sinon je fais aussi des exercices de respiration.

Cool qu’Anki te soit utile 🙂

Regrouper les activités/tâches à faire, clairement c’est intéressant. Notamment regrouper les petites tâches qui prennent peu de temps. Je note sur mon agenda les tâches que j’ai à faire dans la semaine, surtout récurrentes et du coup quand j’ai quelques instants de libre, je regarde si je peux « m’avancer ».

Dans la même optique, j’essaye – dans la mesure du possible – de ne pas remettre à demain ce que je peux faire maintenant. Si j’ai le temps pour faire une chose que j’ai prévue de faire plus tard, je la fais. En fait l’organisation est liée à ça aussi, si tu te dis genre un truc tout bête comme « ah j’ai pas envie de ranger ça maintenant » alors que t’as le temps, c’est du temps que tu prends sur le futur et qui te sera peut-être nécessaire (ex : imprévu) donc mieux vaut avoir l’esprit tranquille et ne pas être dans le stress après pour ça.

Les domaines que tu évoques pour les tâches portatives, j’y pense quand je me fais la réflexion « là actuellement quelle est la meilleure façon d’utiliser mon temps » (sous-entendu, au vu des ressources globales que j’ai).

« Mais évitez de tomber dans l’extrême. Ne rien foutre fait du bien à votre corps et votre cerveau. »

Quelle belle façon de terminer cet article, s’organiser, tirer au mieux profit de notre temps si précieux oui, mais sans devenir une machine. Le corps et l’esprit on en effet besoin de temps « non rempli ».

Excellente fin de semaine/week-end 🙂

Reply
Julien Leader Blogueur - last year

La meilleure manière de gérer les imprévus c’est de faire les choses importantes avant de rencontrer des imprévus. 😀

Merci pour ton commentaire, je trouve aussi que la simple réflexion est déjà bien meilleure que d’occuper ses temps morts à se comparer aux autres sur facebook (ça aussi c’est en test, 30 jours sans utiliser mon compte facebook personnel, je me sens super bien et j’ai bcp plus de temps).

Bon début de semaine!
Julien

Reply
Marine - last year

Hello Julien 🙂

Ahah oui c’est sûr, faire les choses importantes avant de risquer d’être interrompu, là où ça se complique c’est si l’important fait intervenir d’autres personnes (qu’elles le sachent ou non), il faut faire avec leurs paramètres à elles. Typiquement, appeler untel.

Yep, on est tellement dans une société où c’est bien vu d’être toujours très occupé (ou d’en avoir l’air) et même mieux, d’être débordé qu’on oublie les choses simples et pourtant essentielles telles que la réflexion.

Ciao 😉

Reply
Julien Leader Blogueur - last year

Si l’important fait intervenir d’autres personnes, cela se complique c’est sur 🙂 À ce moment l’intelligence sociale rentre en jeu. 😀

Reply
Gestion du temps: Je vous dévoile TOUT.  - 11 months ago

[…] Stratégies illogiques (mais légales) pour gagner du temps -> beaucoup de réactions… 2) Profitez des morts pour gérer votre temps -> Gestion des imprévus 3) Un diagnostic de votre temps -> Une visite chez le médecin 4) […]

Reply
Leave a Reply:

CommentLuv badge


Pour répondre à un commentateur, utilisez le sigle: @ + nom de l'auteur