Boule au ventre

Boule au ventre? 3 outils redoutablement efficaces.


En moyenne, les lecteurs mettent 7 minutes pour lire cet article.

---

Vous vous êtes déjà baladé la nuit, dans une forêt sans lampe de poche, seul (e) avec comme seul bruit le vent dans les branches et le craquement de vos pas sur la neige?

Tout d’un coup, vous entendez des bruits. La boule au ventre se fait sentir. Un animal? Que ferait un animal à cette heure-là de la nuit? Et moi d’ailleurs, qu’est-ce que je fous là? Et si c’était un malade? Un pervers qui est tapi là, à quelques pas de moi.

Puis, imaginez cette même forêt, vous rajoutez une lampe frontale. Cela va déjà mieux. Puis un ami ou deux (qui savent se défendre si possible) et si cela ne suffit pas, un bon gros colt .45

Voilà qui est mieux.

Ce que vous venez de ressentir, c’est ce que votre cerveau s’amuse à faire, à longueur de journée, avec la forêt en moins.

Il vous bombarde de pensées noires.

Des pensées qui font germer en vous l’anxiété, la boule au ventre, la colère et finalement la peur.

Face à la peur, vous vous emballez et vos compétences dégringolent à vive allure.

Dans cet article, vous découvrirez des outils qui font office de lampe torche, de potes balèzes et de colt 45. Histoire de retrouver le calme intérieur. Le calme qui vous permet d’avoir toutes vos ressources personnelles.

Boule au ventre

Vous avez la boule au ventre? Lisez ce qui suit..

Avant cela, une petite question: à quand remonte la dernière fois où vous avez eu peur face à quelque chose qui se déroulait dans le présent?

Un parachute qui ne s’ouvre pas. Un chien qui vous court après. Un regard beaucoup trop insistant. Une voiture qui se déporte sur votre voie.

Réfléchissez bien. Je ne parle pas du futur ou du passé, mais bel et bien d’un danger qui vous menace effectivement dans le présent.

Maintenant, imaginez un moment où vous étiez en paix. Complètement présent. Que ressentez-vous? Combien de temps a duré ce moment? 2 minutes? 5 minutes? 15 minutes?

Imaginez-vous à présent étendre ce moment à une demi-journée. Puis une journée complète, toujours dans cette plénitude, ce calme, cette présence qui vous offre toutes les ressources possibles. Votre baraque prend feu? Vous sortez rapidement et calmement sans que votre esprit oscille. De quoi faire jalouser le plus aguerri de smogjumper.

Avec les exercices qui suivent et en pratiquant régulièrement, vous serez en mesure de faire disparaître ce qu’un cerveau soumis au stress génère à longueur de journée. Vous serez en mesure d’être calme et en paix. Bye bye la boule au ventre à la moindre pensée stressante.

Mais à ce stade, vous vous dites peut-être qu’être calme et en paix signifie n’être motivé à rien? Peut-être que vous avez peur de perdre votre feu sacré qui vous donne tant d’énergie?
Vous vous dites que c’est bien vu d’être stressé (e) ? Que cela montre votre importance? Vous avez l’impression de faire quelque chose d’important.

C’est ce que je m’étais dit, d’ailleurs la spiritualité (le calme) à l’âge de 19 ans m’a fait peur, justement parce que je croyais que cela allait m’affaiblir. L’ironie c’est que vous êtes beaucoup plus efficace lorsque vous êtes calme et attentif. Si vous en doutez, relisez les études faites à ce sujet.

Gerald Jampolsky, un fameux psychiatre qui a créé son école basée sur l’attitude, fût engagé pour aider des managers à surpasser une crise qui s’envenimait. Une crise qui semblait dans un cul-de-sac.

Une crise qui semble mal engagée

Une crise qui semble mal engagée

Gerald passa sa matinée à la table des managers et leur accorda une présence totale. À la fin de la séance, certains managers s’approchèrent de Gerald et le remercièrent pour les mots et conseils qu’il leur avait donnés. Le fait intéressant c’est que Gerald n’avait rien dit. Pas un mot.


Les dirigeants présents affirment par la suite avoir découvert une nouvelle manière de percevoir le problème en regardant Gerald rester calme, présent et attentif.

Tout cela pour dire qu’il n’est pas nécessaire de l’avoir toujours ouverte, d’être tourmenté et surchargé pour inspirer les gens. En plus, cela vous fait du bien. Et statistiquement, vous serez en mesure d’inspirer plus longtemps les gens.

Souvenez-vous que les exercices que vous faites depuis des semaines (quelques minutes par jour) ont pour objectif de rendre plus agréable tout le reste de vos journées et de votre vie.

Beaucoup pensent que les exercices permettent d’être calme et détendu uniquement pendant les exercices en soi. C’est le cas au début, mais après quelques semaines, ces moments de bien-être s’étendent en dehors des exercices.


À présent, abordons les 3 outils pour aller encore mieux face à la vie et ses situations qui peuvent paraître parfois stressantes.

Outil N°1 – 30 secondes de paix

Ce nouvel outil vous invite à vous désengager de ce que vous êtes en train de faire. Totalement. Faites un pas en arrière et concentrez-vous sur votre corps, votre respiration. Relaxez votre nuque, vos épaules et votre mâchoire.

Prenez une grosse inspiration et en expirant, laissez votre esprit s’ouvrir encore plus grand. Comme un muscle que vous étirez.

Le cardiologiste Meyer Friedman a mis au point plusieurs exercices pour aider des personnes souffrantes de stress aigu. L’un de ces exercices consiste, lorsque vous allez au supermarché, de choisir la file d’attente la plus longue et de pratiquer cet exercice.

Je vous invite à le faire au moins deux fois durant la semaine qui vient. Dans votre file d’attente, notez les pensées de type « excuses » (je n’ai pas le temps) et pratiquez les 30 secondes de paix.

Prenez conscience des pensées jugeantes (oh comme XYZ mange mal… comme XYZ est mal habillé) et profitez de l’outil « Je peux voir de la paix plutôt que ceci »

Pratiquez les 30 secondes de paix plusieurs fois par jour. Sous la douche, dans un transport en commun, en attendant votre café, aux toilettes, etc.

Avoir les idées claires, outil numéro 2

Durant plusieurs mois, j’ai pratiqué la méditation et je peux assurer que cette pratique m’a aidé à me calmer. Cependant, je ne pratiquais rien entre pour gérer mes pensées noires et pour gérer mon stress.

La méditation entraîne la neuroplasticité du cerveau et permet entre autres d’améliorer la mémoire et la concentration.

Avoir les idées claires est un exercice que vous commencez à pratiquer 5 minutes, une fois par jour. Le mieux est de pratiquer 2 fois 5 minutes, mais c’est à vous de ressentir votre besoin. Il vaut mieux consolider ce que vous avez appris jusqu’ici plutôt que de brûler les étapes. Pour ma part, je l’ai fait, au début, une fois, mais à présent je ressens le besoin de le faire 10 minutes.

Et si vous n’avez pas 10 minutes pour vous chaque jour, alors faites les choses différemment 🙂

L’exercice est simple. Le vrai challenge est plutôt de réussir à prendre les 5 minutes par jour pour le faire. Mais si vous êtes arrivé (e) jusqu’ici, c’est que vous êtes motivé et persévérant.

Asseyez-vous confortablement, fermez les yeux après avoir mis une minuterie, prenez une bonne inspiration, puis respirez normalement en observant simplement les pensées qui vous viennent à l’esprit. Imaginez un ciel bleu, les pensées sont des nuages (ou des oiseaux). Certains jours, les nuages sont nombreux et les bouts de ciel bleu se font rares. D’autres jours, le ciel est merveilleux et calme. Ne luttez pas contre vos nuages. Observez-les, comme vous observeriez les nuages qui se trouvent dans le ciel. Une pensée arrive, regardez là partir et revenez à votre respiration.

Pour votre information, je suis en train de tester la respiration spirale, quand j’aurai suffisamment de recul, je vous en parlerai plus en détail.

Le dernier outil se nomme Le Bouton du Calme

Appuyer à cet endroit avec l'index de l'autre mains et suivez la procédure qui suit...

Appuyer à cet endroit avec l’index de l’autre mains et suivez la procédure qui suit…

Imaginez, vous êtes en forêt, vous faites un feu et d’un coup, des flammes s’échappent du foyer et commencent à brûler les feuilles mortes. Que faites-vous? Vous attendez un coup en imaginant le pire qu’il puisse arriver? Vous pensez au feu de forêt que vous risquez de créer, aux animaux qui vont mourir, aux espèces de plantes qui vont disparaître, et peut-être aux promeneurs que vous allez peut-être indirectement tuer? À votre vie ruinée?

Ou alors vous vous levez et écrasez avec votre grand 43 la petite flamme qui vient de s’échapper du foyer?

Pour moi, le choix est vite fait.

Face au stress, c’est pareil. Plus vous attendez, et plus il est difficile de gérer le stress (comme le feu). Face à des pensées stressantes, vous avez 90 secondes pour les canaliser. Dépassez ce moment et cela devient beaucoup plus difficile.

L’exercice est le suivant:

Imaginez avoir un gros bouton dans la paume de votre main. Quand vous apercevez une pensée noire, stressante, vous appuyez avec l’index de l’autre main sur ce gros bouton.

En pressant le bouton, vous comptez à 3.

Vous inspirez, visualisez le chiffre 1 en rouge, expirez.
Vous inspirez, visualisez le chiffre 2 en bleu, expirez.
Vous inspirez, visualisez le chiffre 3 en vert, expirez.

De temps à autre, il faut s’y reprendre à plusieurs fois. Chaque fois que vous recommencez, le compteur des 90 secondes se remet à 0.

Face aux émotions, on fonctionne tels des gosses. La raison ne fonctionne pas et la distraction est souvent ce qui nous permet de cour-circuiter les pensées stressantes (faire aller une grosse sucette devant une enfant en pleure fait souvent l’affaire , bien que de nos jours, il faut de plus en plus souvent alignés les jeux vidéos et autre). Vous allez faire pareil en utilisant, dès qu’une pensée noire surgit, le bouton du calme.

À présent, voici votre programme de la gestion du stress de cette semaine.

  1. Vous allez pratiquer 3-4 fois par jour les 30 Secondes de Calme.
  2. Vous allez Avoir les Idées Claires au minimum 5 minutes par jour (2 X c’est mieux)
  3. Vous allez, dès que vous détectez une idée stressante, utiliser Le Bouton du Calme.

Et vous continuerez à…

Utilisez l’outil «Je peux voir de la paix plutôt que ceci»
et a « Commencer votre journée au calme »

Si vous vous demandez combien de temps ces deux derniers exercices vont encore durer… je vais vous répondre maintenant: toute votre vie.

Merci pour votre attention.

Julien Leader Blogueur

Si vous venez d’arriver, je vous invite à reprendre le programme complet et gratuit sur la gestion du stress. C’est par ici.

Sources: The end of stress de Don Joseph Goewey

Secouez votre réseau (ou au moins quelques de vos amis intelligents)
7 months ago

Click Here to Leave a Comment Below

Comment Destresser? Pratiquez ces 4 étapes Clés. - 7 months ago

[…] Passer à l’exercice suivant […]

Reply
Maitrise de soi: 2 outils importants pour gérer les situations - 7 months ago

[…] 30 Secondes de Calme 3-4 X par jour […]

Reply
Marine - 7 months ago

Hey ,

j’ai commencé à intégrer ce processus, celui que je trouve le plus « puissant » pour l moment c’est les 30 secondes de paix.

Concernant la partie « méditation », est-ce que tu penses qu’il veut dire qu’on doit se concentrer sur notre respiration et y revenir comme tu l’écris ? Ça ne m’a pas semblé très clair quand j’ai lu (et relu) cette partie, j’avais plutôt l’impression qu’il disait juste de rester calme, de voir les pensées qui viennent mais d’un œil extérieur, de s’en détacher, de ne pas mettre de jugement dessus.

En tous les cas pour l’instant, je suis contente de suivre ce programme, j’avais réussi à être moins stressée et j’ai l’impression que le programme me permet d’aller plus loin à ce niveau donc c’est cool, encore merci de le partager avec nous:)

Excellente fin de semaine !

Reply
Dopez votre Motivation avec Cet état des Lieux (Vidéo privée) • Leader & Blogueur - 7 months ago

[…] ces déclencheurs de stress me font rappeler que j’ai a disposition l’outil « Le Bouton du Calme » et très rapidement je prends mon index et je le pose sur le bouton en […]

Reply
Anti stress : 3 Concepts Applicables de Suite - 7 months ago

[…] Pour le stress, le concept est identique: il est important d’avoir une conscience de soi connectée qui permet de prendre des décisions rapides lorsqu’un déclencheur apparaît. Une montée de stress > je mets mon pouce dans ma paume droite et je compte jusqu’à 3. (Vous connaissez cet outil…) […]

Reply
Julien Leader Blogueur - a few months ago

Hello !

Je viens de voir ton commentaire auquel je n’ai pas répondu. Je vais remédier à cela. En effet, il explique qu’il faut simplement observer ses pensées (la base de la méditation entre les quelques ouvrages que j’ai pu lire)

Ce qu’il explique il me semble, il faudrait que je reprenne le bouquin, c’est qu’il faut utiliser l’outil pour gérer les pensées que tu n’arrives pas à laisser partir en les observant simplement (l’outil avec lequel tu écris tes peurs et la réalité à travers le processus).

Enfin, le truc de base: revenir à soi quelques fois dans la journée.

Comment vas-tu?

En vacance j’imagine ^^

Julien

Reply
Marine - a few months ago

Salut

merci pour ton point de vue sur le livre !

Ça peut aller, j’ai pu prendre quelques jours de congés, j’ai repris le boulot la semaine dernière (beaucoup de taf!).

Je ne suis pas partie en vacances, mais j’ai appliqué comme j’ai pu les conseils de The End of Stress à ce niveau. Je me suis complètement déconnectée pendant plus de 4 jours d’affilée. Ensuite juste le minimum sur PC (j’ai toujours pas de Smartphone, donc les contacts c’est surtout par mail), un peu plus que ce que j’aurai voulu mais j’ai un prob qui m’ait tombé dessus, non prévu donc, et sa résolution dépendait d’une autre personne.

Bref ^^

Et toi comment vas-tu ? Tu as pris/va prendre quelques jours au vert ?

Belle soirée 🙂

(PS : nickel la dernière série d’e-mail sur l’organisation/gestion du temps, bien concrète et rentre-dedans ^^)

Reply
Julien Leader Blogueur - a few months ago

C’est aussi mon challenge de me déconnecter complètement, sans même aller jeter un oeil à mon smartphone en fin de journée. C’est ce que je vais faire dans quelques jours (et durant une semaine).

À parfois j’ai aussi des problèmes qui me tombent sur le coin de la gueule et je fais du mieux que je peux, mais cela manque encore de fluidité. Et je suis persuadé que mes vieux démons réapparaîtront dès que je me retrouverais dans une situation inconnue.

Je vais bien, je me levais très tôt durant plusieurs semaines, donc je dormais très bien la nuit. Là je récupère et je bosse sur le concept du bouquin.
Cool si les emails que j’envoie te parle. J’ai aussi réduit l’intervalle entre chaque envoi, j’étais à la limite du spam (sans m’en rendre compte en fait lorsque j’ai planifié)…

Julien

Reply
Marine - a few months ago

Salut ,

ouais les vieux démons, tu fais bien d’en parler, ils peuvent vite revenir, les vieilles habitudes quoi, il faut être vigilent…

Durant plusieurs jours j’ai plus regardé mes mails après 18h, c’est cool. Bon après quand souci qui tombe dessus, ça dérègle, mais sans “gros souci” je vais voir si je peux faire ça plus souvent.

Cela dépend aussi je pense de ce que l’on fait en journée. Il y a des jobs où t’es peu interrompu, d’autres beaucoup. Où t’es beaucoup sur écran, d’autres moins. Internet, les contacts par e-mails et tout c’est vraiment cool.

Après, parvenir à se centrer sur l’essentiel au maximum (l’essentiel pour soi ce qui apporte vraiment un +) c’est une bonne piste je pense. Quand tu as été “connecté” une bonne partie de la journée, c’est bien de faire une pause, rien que pour revenir à la réalité du présent, permettre au cerveau de moins sautiller d’un truc à l’autre et de se ressourcer. Je privilégie la lecture le soir, ça aide à redescendre le rythme.

++

Reply
Leave a Reply:

CommentLuv badge


Pour répondre à un commentateur, utilisez le sigle: @ + nom de l'auteur