Comment apprendre à se connaître.

Apprendre à se connaître avec un Moleskine et 3 questions.

Comment apprendre à se connaître? C’est une question particulière.

J’ai pour la première fois entendu parler de la connaissance de soi lorsque j’avais 17 ans. Pour diverses raisons je me suis mis à rechercher comment devenir plus convaincant. Je suis rapidement tombé sur la connaissance de soi via des ouvrages de développement personnel.

La deuxième fois, c’était lors de mon école de sous-officier en 2007. Mon adjudant m’a donné un bouquin intéressant et simple à comprendre qui regroupe les personnes en 4 groupes distinct.

La troisième fois remonte en août 2012. Mon premier module (que j’ai obtenu) pour obtenir le brevet fédéral de spécialiste de la conduite. Conclusion ? Se connaître est un élément indispensable pour réussir à diriger son équipe.

Mais pourquoi la connaissance de soi est-elle indispensable au leader que vous êtes ?

4 raisons :

Premièrement, vous êtes capable de faire une réflexion sur votre propre personne. Le tout objectivement bien sûr ;-).

Deuxièmement, grâce à cette réflexion, vous êtes conscient de vos forces et également de vos faiblesses. Celles-ci dépendent bien évidemment de chaque situation. Le courage est souvent associé à une force, mais peut rapidement dégénérer en faiblesse.

Troisièmement, vous savez où se trouvent vos limites (pour les avoir dépassées plus d’une fois ?) et les facteurs de stress que cela implique. En connaissant vos frontières vous êtes en mesure de prévenir des débordements – tels que la colère – en faisant un pas en arrière. Ce pas en arrière est l’un des 2 piliers du leader. C’est mon opinion.

Pour terminer, se connaître, c’est douter de soi. Se remettre en cause. Avoir des hauts et des bas. Être le laborantin et le cobaye. Cela implique un développement qui dure plusieurs années, voir une vie.

La connaissance de soi face au changement permanent.

Entropie: Nom donné par Clausius  qui caractérise l’état de « désordre » d’un système.

Source: Larousse 

Et tout système doit être contrôlé pour empêcher ce chahut. Comme votre ordinateur qui se fait “soigner” par un informaticien ou un logiciel.

Tout évolue. La société. L’environnement. Les mœurs. Les techniques de communication. Les séries TV. Votre corps. Vous êtes soumis à l’entropie comme chaque élément de cet univers. Et le changement accentue cette entropie.

La connaissance de soi n’est pas acquise, ni inné. Elle ne s’arrête jamais et pour cette raison vous devrez constamment vous observer changer. C’est du temps et de l’énergie. L’effort en vaut la chandelle.
Avant de partir sur les types de personnalité (la suite de cette introduction) j’aimerais vous offrir un outil que j’utilise depuis plusieurs mois pour faire face à ce changement et garder en vue vos objectifs importants pour améliorer la connaissance de soi lorsque la routine s’installe.

Comment apprendre à se connaître avec un simple cahier ?

Cet outil est un cahier. Dans ce cahier de format A6 Moleskine, j’écris chaque soir sur 3 points précis.

1) Ce que j’ai fait aujourd’hui. Uniquement les faits. J’écris peu. J’inscris mes souvenirs pour m’en rappeler.
2) Ce que j’ai appris aujourd’hui. Je détaille un peu plus, surtout lors de mes soirées cours.
3) Ce que je ferai mieux demain. Une phrase. Les 3 points tiennent sur une page A6.

Le cahier Moleskine ne me quitte jamais.

Comment apprendre à se connaître avec un cahier Moleskine?

 

De cette manière, je structure ma pensée, je stimule ma motivation en relisant ce que j’ai accompli, j’enregistre un peu mieux mes enseignements et surtout, je m’offre le moyen d’améliorer mes faiblesses en me concentrant sur la partie 3, mieux demain.

À la fin de chaque mois, je regarde où j’ai souvent agi maladroitement et je compte les récurrences. Par exemple si durant le mois de juin, j’aurais dû mieux écouter les gens autour de moi le lendemain (8 fois) et que cette faiblesse est la plus élevée de mon cahier, je sais exactement sur quel domaine travailler le mois suivant.

Cet outil nécessite 3 minutes par jour et une vingtaine de franc à l’achat (avec stylo billes et calepin Moleskine). Autant vous dire que le rapport qualité prix est excellent.

Libre à vous de l’utiliser dès aujourd’hui. Gardez à l’esprit que si vous voulez devenir un spécialiste dans un domaine, vous devrez faire des choses que les autres ne font pas.

La connaissance de soi, le modèle DISC.

Partons à présent dans la découverte du modèle DISC. Ce modèle je l’ai étudié à 2 reprises et sur de longues périodes. Je le trouve pertinent, car simple à adopter et transposable à de nombreuses situations.
Il vous permettra de mieux agir face aux individus qui vous feront face. Évidemment je ne l’utilise pas constamment, mais plus particulièrement dans les situations conflictuelles, où lors de négociations.

Lire la suite…

Et si vous n’êtes pas fan des modèles tout en un “pour apprendre à se connaître”?

Je vous propose une article intitulé “par quoi passe pour arriver à se comprendre soi-même“?
Ou alors un article qui vous permettra de connaître vos valeurs professionnelles et / ou personnelles.

Sources:
Image principale: Deviant Art

Secouez votre réseau (ou au moins quelques de vos amis intelligents)
depuis 3 années

Cliquez ici pour laisser un commentaire ci-dessous

JulienD - depuis 3 années

C’est la première question que je me suis posée lorsque j’ai voulu changer! Cela fait bientôt 3ans! Et j’en apprend encore sur moi aujourd’hui!

Mais je peux dire que je me connais bien mieux qu’il y a 3 ans! Je suis passé d’un futur employé de bureau banal à un mec qui veut laisser sa trace dans ce monde!

Il faut aller au fond de soi et y regarder les moindres recoins! C’est que la curiosité est devenu pour moi une qualité!

J’encourage vivement tout le monde à apprendre qui il est, vraiment!

Cheers Julien à bientôt!

Répondre
Julien G. - depuis 3 années

Intéressant! Quelles traces désires-tu laisser ?

Salutations

Julien G

Répondre
Surpasser le stress. Maîtrisez-le. Gérez-le. Voici mes techniques. - depuis 3 années

[…] ce sont des normes. Chacun est différent. Des amis sont beaucoup plus concentrés le soir. Apprenez à vous connaître. En ce qui concerne l’engagement du cerveau à plein régime, la limite se situe autour des 10 […]

Répondre
Nico - depuis 3 années

Hi there !

Ton blog est plutôt sympa (découvert via sacàdos). Je vais essayer ta méthode, ça m’a l’air assez efficace.

Connaitre ses faiblesses et ses forces permet d’être calme en toute situation, c’est à dire réfléchir sans être influencé par les éléments extérieurs. Et donc prendre les meilleures décisions.
Enfin c’est ce que je pense.

Tchao ! =)

Répondre
Julien Leader Blogueur - depuis 3 années

Bonsoir Nico!
Merci pour ton commentaire, je rajouterai que connaître ses forces et faiblesses permet d’être calme dans beaucoup de situation. Le truc c’est que chaque forces et faiblesses représentent des limites, et le contexte peut te pousser à dépasser tes limites. Donc il existe toujours une chance que tu pètes un plomb et que tu te laisses submerger par le flot des émotions…

Mais, ce que tu dis est juste dans la majorité des cas. Conséquences: Repousser constamment ses limites.

Salute!

Et à bientôt!

Répondre
3 mots clés dans le bon ordre pour motiver votre équipe - depuis 3 années

[…] Je donne également dans cet article, une habitude de 3 minutes par jour qui peut vous faire changer du tout au tout. […]

Répondre
Sandrine.G - il y a quelques années

Oui ! Vous qui le dites si bien que se connaître soi-même permet de savoir nos limites, nos forces , et nos faiblesses. :3

Répondre
Voici comment connaître ses valeurs (un système bluffant!) - il y a quelques années

[…] Connaître ses valeurs fait partie du domaine de la connaissance de soi. J’ai écrit un article qui vous permet de mieux vous connaître. […]

Répondre
Savoir écouter: 7 erreurs fréquentes pour une bonne écoute - il y a quelques années

[…] Je peux vous dire que mon gros défaut est l’écoute. Ce qui était une faiblesse à une époque, m’a vite remis en question et m’a permis d’approfondir le sujet. J’ai constaté mon défaut, non pas en regardant les autres, car je connaissais et reproduisais bien les signes de l’écoute, mais en utilisant cet outil. […]

Répondre
Se connaitre soi-même: À lire avant de commencer. - il y a quelques années

[…] cet article, j’aborde un ennéagramme que j’ai testé plusieurs fois. Il est simple et permet une bonne approche de la connaissance de […]

Répondre
Faire face à la critique, mon processus prêt à l'emploi. - l'année dernière

[…] C’est en tenant un journal de bord que j’ai réussi à découvrir mon manque d’écoute et empathie. Sans journal de bord, je ne serais pas capable de retenir les critiques que me faisaient ces gens. […]

Répondre
Peut-on se connaître soi-même? Et surtout, où commencer? - depuis 6 mois

[…] Peut-on se connaître soi-même? C’est une question que l’on se pose. Découvrez dans les lignes qui suivent, le premier article de Nawel (et sa présentation). Le premier article, car oui, il y en aura d’autres sur le sujet de la connaissance de soi. Accueillez son style à elle, sa manière de rédiger et de voir le monde. Bonne découverte. Julien L&B — […]

Répondre
René Lavernhe - il y a quelques mois

Bonjour.
Je suis l’auteur d’un Essai:” Connaissance de soi par la symbolique de l’HOMME-TRIANGLE”.
Si vous voulez bien consulter mon site, vous verrez de quoi il s’agit.
Je vous l’envoie en pièce jointe pour consultation (avec votre E.mail) si vous êtes intéressé.
Bien cordialement.
R.Lavernhe.

Répondre
Laissez une réponse

CommentLuv badge


Pour répondre à un commentateur, utilisez le sigle: @ + nom de l'auteur